Watch My empire of dirt

En août 2011, une équipe de quatre personnes arrivées à Istanbul, marge de l’Occident, se lance dans un road trip vers l’Orient, à la conquête de terres neuves. Autour de cette expérience intense se batît un road movie mettant en scène un jeune marcheur, à la fois pélerin et conquérant. Il est européen. Il a quitté sa terre où il ne voyait pas d’avenir. Les paysages se succèdent au rythme régulier de ses pas et à mesure que la chaleur est plus intense, la marque des hommes sur la terre est plus rare et fait place à la poussière, à la pierre et à la sécheresse. Nathan Duval marche sans destination. La marche est sa destination. C’est aux confins de la province de Mardin dans le Kurdistan turc qu’il s’enfonce dans l’image et dans la nuit, et disparaît.

My empire of dirt s’est construit tout au long du road trip. Chaque matin les yeux rivés sur une carte, nous décidions de la destination suivante et en chemin filmions toutes les images nécessaires. Le soir, dans la chambre d’hôtel, nous dérushions ces nouvelles images, les confrontions avec celles déjà tournées, tentions des points de montage et établissions de nouvelles pistes. Cette mode opératoire a permis d’échapper au danger de présupposés qui auraient guidé notre regard et nous auraient empêché d’être disponibles à ce qui s’offrait à nous. Comment aurait-il été possible de définir à l’avance ce qui allait arriver, alors que l’expérience de la route devait au contraire mettre à l’épreuve notre pratique ? La construction du film porte en elle le caractère aventureux et volontaire qui nous avait conduits sur la route. La construction du film témoigne d’une démarche qui s’y matérialise.

autour de My empire of dirt est un document suivant la chronologie du tournage de My empire of dirt, 4000 km à travers la Turquie du 30 juillet au 11 août 2011. Le document réunit images tournées mais inutilisées, fragments du film, photographies, sons “in” et musiques composées le mois précédant le tournage en vue de sa préparation.

In August 2011, a team of four people embarks on a road trip from Istanbul, the margins of the West, to the East, aiming to conquer new territories. Around this intense experience is built a road movie featuring a young walker, both pilgrim and conqueror. He is an european who left his land where he could see no future. Landscapes follow one another to the regular rhythm of his footsteps ans as the heat is more intense the mark of men on earth is more rare, giving place to dirt, stone and drought. Nathan Duval walks without destination. Walking is the destination. At the edge of the province of Mardin, he disappears into the picture and into the night. For more information, follow the link.

autour de My empire of dirt is a document following the chronology of the shooting of My empire of dirt, 4000 km across Turkey from july 30th to august 11th, 2011. The document brings together unemployed rush, film fragments, photographs, recordings made during the shooting and music compsed one month before the shooting took place.

avec Nathan Duval & Pauline Alioua

My empire of dirt, 31 min, HD, stereo
autour de My empire of dirt, 29 min, HD, stéréo

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s